LE SYSTÈME IMMUNITAIRE,
“GARDIEN” DE LA SANTÉ

 

Le système immunitaire se compose de plusieurs groupes de cellules qui communiquent entre elles en utilisant, par exemple, des hormones, des cytokines, des facteurs de croissance ou des neuromédiateurs. Ces « messagers » lui permettent également d'interagir et de se coordonner avec d'autres organes et systèmes, comme le système nerveux ou le système endocrinien.

Via cette communication et cet échange d'informations, notre corps est capable de se défendre face à de potentiels agresseurs comme les virus, les bactéries, les champignons, les toxines ou les cellules tumorales, et de fonctionner correctement.

Il s'agit d'un dialogue qui, de manière naturelle, est parfaitement équilibré et permet à l'organisme d'être implacable contre les éléments dangereux et tolérant avec les éléments qui composent nos tissus ou qui nous sont bénéfiques, comme les bactéries du microbiote intestinal. Cependant, il dépend d'un équilibre très subtil. Des facteurs comme le stress, une mauvaise alimentation, les mutations génétiques, l'âge, les micro-organismes eux-mêmes ou la pollution peuvent perturber cet équilibre et, lorsque cela se produit, les fonctions du système immunitaire sont altérées et les troubles apparaissent. Ainsi, par exemple, dans le cas des maladies auto-immunes, le système immunitaire attaque par erreur les tissus de l'organisme, et dans le cas d'infections ou de cancer, il n'est pas capable de lutter contre la multiplication de l'agent infectieux ou des cellules tumorales, respectivement.

Gif Système immunitaire